MENU
Télécharger la plaquette

« Yentl » Cycle Rembobine – Films du Patrimoine

De/avec Barbra Streisand, Mandy Patinkin d’après la nouvelle d’Isaac Bashevis Singer – Musique de Michel Legrand : Oscar de la meilleure adaptation musicale. USA/GB. 2h13. 1983. VOST. En partenariat avec le Conseil Départemental  Haute-Savoie et les salles classées du département 74. Au début du 20eme siècle, une jeune polonaise enfreint la Torah en se déguisant en homme pour pouvoir étudier les textes saints. Elle rencontre Avigdor dont elle tombe amoureuse, mais ne peut lui révéler sa véritable identité. Dimanche 26 mai à 20h : présentation du film avant la projection.

 

documentaire « Nouveau Monde » en partenariat avec Pays Rochois en Transition

De Yann Richet  – France . 52mn. Nouveau Monde est un road-movie écologiste. Pendant 4 ans le réalisateur a parcouru la France à la recherche des personnes et des initiatives locales qui portent l’espoir d’une société plus solidaire, un meilleur monde pour ses deux enfants. De l’intelligence collective à l’économie circulaire, des monnaies locales à l’idée d’un revenu de base, ce film nous guide à la découverte de ce Nouveau Monde. Vendredi 7 juin à 20h : RENCONTRE ET ÉCHANGE avec l’Association Pays Rochois en Transition.

Rencontre et échange autour du film « L’Art d’accoucher »

Documentaire de Sandra Ducasse et Francisco Taranto Jr. France.1h14. Ce film aborde le thème des accouchements en donnant notamment la parole à des sages-femmes. Celles-ci et d’autres intervenants témoignent de leurs expériences et de leurs pratiques. L’art d’accoucher met en lumière la puissance, le pouvoir de la femme qui donne la vie et prône le respect qui devrait entourer chaque accouchement et chaque naissance. Dimanche 16 juin à 20h : SOIRÉE RENCONTRE ET ÉCHANGE  avec la réalisatrice Sandra Ducasse et la sage-femme Chloé Descamps. Tarif unique : 7€

 

« Olivia » dans le cadre du cycle Rembobine

Mardi 2 juillet à 20h. Film de Jacqueline Audry avec Simone Simon, Edwige Feuillére, France. 1951. 1h35. Noir et blanc. En partenariat avec le Conseil Départemental Haute-Savoie et les salles classées du département 74. Nous sommes en 1890. Mademoiselle Julie, professeur dans un pensionnat de jeunes filles, est une personnalité fascinante. A tel point qu’elle en vient à jeter le trouble chez l’une de ses élèves, Olivia, dont le cœur ne tarde pas à être en émoi. L’attitude pour le moins  ambiguë du professeur pousse la jeune Cara, très attachée à Mademoiselle Julie à commettre l’irréparable. « Ce film aussi sidérant qu’oublié multiplie les audaces avec une distinction admirable, en traitant du lesbianisme sans jugement moral et sans se réfugier dans une  pureté éthérée ».  Olivia a été réalisé par une femme, la seule de cette époque… A voir, à lire.