MENU
Télécharger la plaquette

La MJC : 50 ANS D’ACTIVITÉS, CA CONSERVE !

 

D’une ancienne fabrique de parapluies à une usine de textile, les fondateurs ont créé un lieu d’accès à la culture et à la pratique citoyenne

 

Une bande de jeunes se retrouvant dans une ancienne fabrique de parapluies au Plain Château, avec un petit local pour se réunir, servant aussi de salle de jeux, c’est le début d’une grande aventure : la Maison des Jeunes et de la Culture, association dite d’Éducation Populaire naît le 13 octobre 1965 (date de la déclaration au  Bulletin Officiel).

 

Dans la fin des années 60, le Ministère de la Jeunesse et des Sports lance « l’opération 1000 Clubs ». Il s’agit de permettre aux jeunes de construire leurs propres lieux de vie sociale. Des bâtiments fabriqués industriellement, en kit sous forme de caisses et accompagnés d’une notice de montage, sont livrés dans toute la France dont  La Roche Sur Foron. Avec un grand nombre de volontaires, le bâtiment se construit Rue du Faucigny près de la Foire Exposition.

Cette construction, plus ou moins précaire, résiste une vingtaine d’années et après de longs  mois de travaux, la MJC déménage en 1988, dans ses bâtiments actuels : une ancienne usine de textile.

Elle  obtient entre temps la gestion du cinéma « Le Buisson » et se bat pour la construction d’un nouveau cinéma (Le Parc, en 1988). Depuis peu, elle possède également un lieu labellisé espace d’art contemporain.

 

Des activités « collector » et des gens formidables

 

La MJC a toujours proposé une multitude d’activités de loisirs, sportives ou culturelles animées par des hommes et des femmes passionnés, qui en font sa principale richesse. Difficile de ne pas associer certaines activités à leurs responsables, tant ils ont été un moteur, donnant de leur temps et de leur cœur pour nous faire partager leur passion.

Nous en citerons quelques-unes qui ont marquées la maison : le club de judo « Bleu Jonquilles », l’atelier de dessin de Madame Dard (mythique !), le tennis de table (loisirs et compétition), le modélisme (avec son salon du Cerf -Volant), la danse de société, la boxe américaine, le club photo, la musculation …

Impossible de nommer tous les gens formidables qui ont œuvré hier, ou ceux qui  aujourd’hui, s’investissent à la MJC, en tant qu’administrateur, bénévole ou salarié.

Ils sont toujours aussi nombreux à participer et à contribuer à ce que l’association soit respectueuse des idées de chacun, conviviale et porteuse des valeurs de citoyenneté et de laïcité.